Tu rêves de devenir le capitaine d’un bateau pirate et dénicher des trésors ? Ça tombe bien, aujourd’hui est le jour où l’on peut parler comme des pirates ! Découvre le vocabulaire utilisé par les matelots au temps de la piraterie.

Pages de little urban Pages from 9781481451604text_notype

Pirate : Bandit des mers, c’est un hors-la-loi

Corsaire : Capitaine d’un bateau autorisé par son gouvernement à attaquer en temps de guerre

Flibustier : Pirate aventurier des mers d’Amérique, c’est un bandit qui attaquait le plus souvent les bateaux espagnols.

Bâtiment, Corvette, Frégate, Galion : Sortes de bateaux

Tonnerre de Brest ! Mille millions de mille sabords ! : Exclamations

Écrevisse de rempart, Gibier de potence, Truand : Insultes de pirates

Olibrius : Personne ridicule

Marin d’eau douce : Mauvais marin

Vieux loup de mer : Marin expérimenté

Jacter : Parler

Butin : Trésor

Coq : Cuisinier

Gouvernail : Dispositif qui permet de diriger le bateau

Jolly Roger : Le drapeau noir à tête de mort, symbole des pirates

A l’abordage : Allons-y ! (se dit quand on attaque un bateau ennemi)

Larguer les amarres : Partir, quitter le port

Branle-bas de combat : Préparation au combat

Saborder : Couler son propre navire, pour échapper à l’ennemi par exemple

 

Apprends à te repérer sur un bateau :

Proue : Devant

Poupe : Derrière

Bâbord : Gauche

Tribord : Droite

Petite astuce : pour t’en souvenir, pense au mot BATTERIE. Le « BA » comme « Bâbord » est à gauche, tandis que le « TERIE » comme « tribord » est à droite !

 

Te voilà fin prêt pour parler comme un vrai pirate !

9782374081182_couv_1

Le fabuleux voyage du bateau-cerf

Marco le Renard se pose des questions sur le vaste monde. Pourquoi est-ce que certaines chansons nous rendent tristes ? Où va le soleil lorsqu’il disparaît derrière l’océan ? Comment naît une amitié ? En quête de réponses, Marco se porte volontaire comme nouveau membre de l’équipage du bateau-cerf prêt à voguer vers de nouveaux horizons… Un enchantement et une belle découverte graphique.